Premier jour à l'université de Concordia ! Je dois me lever pour 13h, pas trop de soucis à ce niveau là, j'arrive une heure en avance pour repérer les lieux. D'ailleurs, pour l'anectote, je suis sorti du métro directement dans l'université. Sont fous.

Bref, j'ai passé cette heure à repérer ma salle de classe, et essayer de comprendre un peu comment est foutu le truc. Premier truc amusant : il y a un Starbucks dans le bâtiment. Ah ... Deuxième truc : on voit tout de suite qu'il y a une grosse dynamique étudiante. Outre le nombre élevé de trafic, on remarque rapidement les divers stands ou journaux étudiants. Celui que j'ai ramassé était d'ailleurs très bien fait (voir la fin pour quelques trucs rigolos).

Bref, 13h15 arrive, direction la salle de classe, ça se remplis vite. Il y a environ six filles pour une trentaine de garçons, c'est ce qui m'a amené à croire que je ne m'étais pas gouré d'endroit. Le prof arrive, plutôt jeune, et commence à nous parler du Software Engineering (les cours sont bien en anglais), et de comment le module se déroulera. Grosso modo, on aura un projet au cours de l'année qui consistera à se mettre en groupe de cinq, choisir un petit projet open-source actif, et étudier son architecture pour faire des propositions de refactoring. Ca a l'air assez sympa. Je me met en groupe avec quatre autres personnes au hasard, faudra voir plus tard.

Fin du cours, je sors, et je découvre donc qu'il y a 7 étages supplémentaires dans le bâtiment qui se planquaient. Je monte au suivant, et je tombe sur l'accueil des étudiants étranger. On me demande si c'est la première fois, me donne un ticket, et c'est parti pour une attente d'environ quarante minutes. Suite à quoi un type me reçoit, me donne une exemption d'assurance maladie (rapport au statut français et aux papiers que j'ai reçu du RAMQ), et me dit que j'ai économisé 782$. Pour quelqu'un qui venait sans trop savoir pourquoi dans ce bureau, c'est plutôt cool.

Bref, je décide de corriger le soucis pédagogique (je ne suis pas inscrit à assez de modules), et cherche le bureau de mes correspondants à ce sujet. On m'indique un autre bâtiment, je sors de celui où je me trouve, et un petit wtf s'impose : en fait, l'université est très grande, et divisée en de nombreux bâtiments. C'est presque comme un petit quartier. Bref, je trouve péniblement le bureau … qui est fermé, revenez demain.

Pas de soucis, j'ai faim, et j'ai vu un McDonald sur le chemin ! Grosse déception hélas attendue, l'Ice Tea est là aussi remplacé par du Nestea. Bande de sauvages. Les sandwiches n'ont pas tout à fait le même goût qu'en france, même si je ne saurais pas dire si c'est en mieux ou non, et les potatoes laissent la place à de la poutine (je n'ai pas encore eu le courage de tester). Oh, et l'Happy Meal est renommé en "Joyeux festin". D'accord.

Puis retour à la maison, quelques courses le temps de pleurer (c'est vraiment cher :(), et je rentre dans mon petit appartement. Une journée concordienne s'est écoulée, et je n'ai toujours pas trouvé ce petit magasin de carte magic que j'ai vu sur internet ...