Scrooge McDuck

Il était une fois un petit garçon qui, chaque mois, attendait avec impatience la sortie de son Picsou Magazine. Il aimait bien Donald et sa clique : toujours drôle, avec parfois de subtiles leçons à tirer. Ce n'était pas du Baudelaire, mais c'était toujours rafraîchissant.

Et puis un jour, le petit garçon lût une histoire particulière. Elle était différente des autres à plusieurs égards. D'abord, le style de dessin n'était pas pareil : il y avait beaucoup de détails, et l'arrière-plan de l'histoire faisait à lui-seul une fractale d'histoires parallèles.

Mais surtout, le point qui différenciait cette histoire, c'était les personnages. Vous voyez, l'enfant avait toujours connu Donald comme un personnage rigolo, et Picsou comme un avare. C'était simple, c'était facile. Les petites boîtes.

Mais dans cette histoire, les personnages sortirent du livre. Soudain, ils avaient un passé, des motivations, des sentiments. Les colères de Donald n'étaient plus un simple "comportement par défaut", mais bien une réaction au déroulement de l'histoire. Picsou n'était pas seulement avare, et oscillait entre l'inquiétude, la confiance en soi, la curiosité et parfois une certaine tendresse. La plume de l'auteur leur donnait réellement vie.

Keno Don Rosa.

Tel est le nom de l'un des auteurs qui marqua cette période de mon enfance, et qui aujourd'hui encore éveille des sentiments particuliers. Il publia au fil des années des histoires devenues cultes de nos héros palmés. Il imagina la vie de Balthazar avant qu'il ne devienne Picsou. Il nous fit partager ses espoirs, ses désillusions, sa hargne.

Certains considèrent que Batman est le plus grand héros de l'univers des Comics. D'autres penchent pour Superman. Une partie révère Charles Xavier, et il en est pour rétorquer que les idéaux de Magneto n'étaient pas totalement dénués de sens.

Mon héro, c'est Balthazar. Il n'est pas le plus fort, pas le plus intelligent, pas le plus amical, et certainement pas celui qui a fait le moins d'erreurs dans sa vie. Mais il y a un point sur lequel il est toujours resté fidèle à lui-même : ses valeurs. Et quelles valeurs ! Don Rosa nous a montré ce que Picsou faisait passer avant tout. Pugnacité, curiosité, famille. Honnêteté. Dans les mains de Keno, l'argent n'était plus le but, mais le moyen.

Ce canard, par bien des aspects, est le plus humain des personnages que j'ai rencontré. J'ai relu ses histoires en long et en large il y a quelques années de cela, à la faveur d'un long voyage en train. J'eu le coeur serré en le voyant apprendre la mort de sa mère, puis de son père. L'inquiétude m'étreignit en le voyant devenir plus aigri à chaque nouvelle planche. La déception m'a fait stopper ma lecture lorsqu'il finit par détruire une tribu indigène par avidité, rompant avec ses idéaux. La joie m'a porté lorsqu'il prit conscience de ses erreurs et que, plutôt que de les nier, il en prit compte dans ses aventures suivantes.

Et que dire dans cette page finale de "A Letter From Home" ? Si je devais ne retenir qu'une unique chose de Scrooge McDuck, un unique souvenir, ce serait cette planche.

Picsou est un héro. Il représente le courage, la fierté, et les valeurs qui nous sont chères. Il n'est pas parfait, mais il retombe sur ses palmes, et continue d'avancer et de vivre. Et rien n'est trop dur pour lui.

Il en faut peu pour être heureux

C'est en tout cas ce que disait ce vieil ours de Baloo ... franchement, s'il en faut vraiment peu pour être heureux, à quel niveau je dois être quand, après une journée de taff intéressant au sein d'une équipe cool, alors que je rentre d'un bar avec mes superbes cousines, je reçois ma cartouche de Pokémon Y juste après avoir commencé à planifier une surprise pour un ami, et que le lendemain verra une soirée de plus entouré de potes ?

Fuck yeah \o/

Don à Wikipedia

Je suis allé sur Wikipedia pour avoir plus de renseignements sur le One-Time Pad, et je suis tombé sur leur bannière d'appel aux dons.

J'ai toujours profondément respecté et admiré le projet Wikipedia. L'ensemble de la communauté a accompli une tâche colossale en quelques années : rendre obsolète les encyclopédies papiers, dans presque tout les domaines possibles, en offrant des informations généralement claires et souvent exactes.

Et pourtant, quand on y réfléchi, Wikipedia a fait beaucoup plus que cela. Supposons que vous souhaitiez avoir des informations exhaustives sur les droïdes restés loyaux à l'Empire durant la guerre des clones, vers où vous seriez vous tourné il y a dix ans ? Probablement un forum en ligne, et quinze personnes vous auraient soumis des réponses sans que vous ne puissiez vraiment être certain de leur véracité. Maintenant, il vous suffit d'aller sur l'article Clone Trooper de Wookieepedia, et vous trouverez vos réponses. Pareil pour le Seigneur des Anneaux (One Wiki to Rule Them All) ou un nombre colossal d'autres univers parallèles (cf la page d'index de wikia).

Wikipedia a initié un mouvement, celui du partage ordonné de la connaissance. Alors franchement, 10$ par an pour permettre à la fondation de continuer son travail, ça vaut bien le coup, non ?

Dear Maël,

Thank you for donating to the Wikimedia Foundation. You are wonderful!

It's easy to ignore our fundraising banners, and I'm really glad you didn't. This is how Wikipedia pays its bills --- people like you giving us money, so we can keep the site freely available for everyone around the world.

People tell me they donate to Wikipedia because they find it useful, and they trust it because even though it's not perfect, they know it's written for them. Wikipedia isn’t meant to advance somebody's PR agenda or push a particular ideology, or to persuade you to believe something that's not true. We aim to tell the truth, and we can do that because of you. The fact that you fund the site keeps us independent and able to deliver what you need and want from Wikipedia. Exactly as it should be.

You should know: your donation isn’t just covering your own costs. The average donor is paying for his or her own use of Wikipedia, plus the costs of hundreds of other people. Your donation keeps Wikipedia available for an ambitious kid in Bangalore who’s teaching herself computer programming. A middle-aged homemaker in Vienna who’s just been diagnosed with Parkinson’s disease. A novelist researching 1850s Britain. A 10-year-old in San Salvador who’s just discovered Carl Sagan.

On behalf of those people, and the half-billion other readers of Wikipedia and its sister sites and projects, I thank you for joining us in our effort to make the sum of all human knowledge available for everyone. Your donation makes the world a better place. Thank you.

Most people don't know Wikipedia's run by a non-profit. Please consider sharing this e-mail with a few of your friends to encourage them to donate too. And if you're interested, you should try adding some new information to Wikipedia. If you see a typo or other small mistake, please fix it, and if you find something missing, please add it. There are resources here that can help you get started. Don't worry about making a mistake: that's normal when people first start editing and if it happens, other Wikipedians will be happy to fix it for you.

I appreciate your trust in us, and I promise you we'll use your money well.

Thanks, Sue

From scratch

On dit jamais deux sans trois, voici donc une nouvelle itération de mon blog. Comme les précédentes versions, il s'agit d'une expérimentation (j'aime expérimenter. Beaucoup.), mais elle me semble bien parti pour durer. Je suis pour l'instant assez content du résultat.

Pour retracer rapidement la chronologie, le premier blog était un wordpress si ma mémoire est bonne. Je n'ai pas été un grand fan de l'outil, et ledit blog est rapidement tombé dans l'oubli, je ne me souviens même plus de son adresse. Le deuxième blog a été hébergé sur les gh-pages de Github (parce que c'était hype), et était propulsé par le générateur de site statique Jekyll.

C'était pas mal, mais Jekyll était un truc un peu complexe à utiliser. Par ailleurs, il fonctionnait sur une base ruby. Et mon médecin m'a demandé d'arrêter d'approcher du code ruby, c'est mauvais pour mes nerfs. Enfin, dernier point, bien que le thème ait été intégré par mes soins (en me basant sur un thème déjà existant mais sacrément mal intégré), l'ensemble était vraiment moche. Marron de partout ... brr. Ne faites pas un blog avec du marron. A part du noir, difficile de faire moins attirant.

Bref, pour toutes ces raisons, j'ai décidé de réaliser ce nouveau blog. Il fonctionne grâce à la magie de Docpad et, oserais-je le dire, c'est de la bonne. Il fait vraiment tout ce que je lui demande, et de façon très simple (en excluant les vendors, il doit y avoir cinq fichiers à moi pour générer ce site). En plus c'est du Node. Et ça c'est encore plus hype que les gh-pages. Seul bémol: il ne gère pas l'auto-déploiement après un commit. C'est en fait un faux problème, puisqu'un script bash de cinq lignes (docpad && rsync) permet de déployer le site via ssh sans aucun soucis.

Niveau design, ce style épuré vous rappelera peut-être Svbtle. C'est totalement fait pour, vu que l'idée de me faire un blog est venu en voyant leur joli design. Je l'ai réintégré rapidement en une soirée, en y modifiant diverses choses. J'ai probablement quelques ajustements à faire avant qu'il ne soit nickel, si vous avez des retours, n'hésitez pas.

Enfin, pour les commentaires, c'est du Disqus classique, pour éviter d'avoir à utiliser du dynamique (autant rester simple).

Voilà donc comment faire un blog statique avec du Node. A @Kit_Cat_ de faire le sien avec Django, maintenant ! :)