Arrivé au Canada après sept heures de vol, accès rapide à la douane (je m'étais inscrit auprès d'Accueil+, un service d'aide aux étudiants étrangers, à priori ça a aidé dans les formalités). J'ai juste un peu "titillé" le douanier quand il a vu que je n'avais pas rempli la section Adresse.

Nuit à l'hôtel (qui faisait face à huit voitures de flics, dûes à des protestations étudiantes dans ma rue), puis direction mon nouvel appartement. Il est propre, sympatoche, et calme. Le seul soucis, c'est la connexion, assez pourrie (et partagée entre plusieurs appartements. D'où la lenteur, je suppose).

Je rentre à l'instant des premières courses. Constatations :

  • La crème fraîche se dit "crème sûre" (je sens que ce blog va avoir une longue liste d'expression québecoises rigolotes, si ça continue dans cette veine).
  • Ils n'ont pas d'Ice Tea (par contre ils ont du Nestea en brique, allez comprendre).
  • Les lardons, c'est pas leur kiff. Rien trouvé qui s'en approche. Comment vous voulez faire des carbos sans ça ? :(
  • Sinon, ce qui m'a frappé, c'est le petit nombre de personnes dans les rues. Comptez cinq six personnes max dans le champ de vision, le long d'une rue. C'est pas très gênant, mais ça interpelle.

Oh, et ça n'a pas l'air rare de voir une patrouille de police de temps à autres. Je ne sais pas si c'est un avantage ou non, je croise les doigts !